Dans quelques jours, le 4 janvier, Laurent Wauquiez fêtera sa première année en tant que président du Conseil Régional AURA (Auvergne Rhône-Alpes)

C’est donc l’occasion de revenir sur une année d’actions et de décisions du député et président du conseil régional.

L’objectif de M. Wauquiez, en arrivant à ce poste, était de clarifier et juger le train de vie des élus précédents. Il met le conseil régional à la diète, dès le mois de janvier en réduisant les effectifs de la commission permanente, le nombre de vice-présidents, en supprimant certains avantages comme les abonnements de téléphone. Au total, environ 10 millions d’euros économisés. Il continuera sur la lancée en vendant des véhicules de service tout en dénonçant les anciens élus :

roitelets locaux qui dépensaient beaucoup l’argent des autres (Source)

 

Des économies ciblées

En début d’année, Laurent Wauquiez s’attaque donc au train de vie du Conseil Régional, annonce 300 millions d’euros d’économie et réduit les indemnités des conseillers régionaux de 10%. A priori, cette mesure semble équitable si les finances du Conseil sont dans le rouge. Équitable, si tout le monde est logé à la même enseigne.

Oui mais, le président du Conseil n’est pas concerné par cette mesure. En effet, il est député et président du Conseil Régional. Le cumul de ses deux indemnités (5.547 € + 4.960 €) atteint 10.507 €. Or la loi limite le cumul de rémunération à 1.5 fois l’indemnité de base (celle de député, ici) soit 8.321 €. Donc avant la réduction, Laurent Wauquiez gagnait 8.321 €, après la réduction de 10% sur le plafond soit 10.507 – 10 % = 9.456 €, toujours au dessus du plafond. Donc il gagne toujours 8.321 €. Pas de changement.

 

Des subventions fléchéesLPO Frapna

3 millions d’euros à la fédération chasse, 4.7 millions d’euros pour le parc Pierre et Vacances de Roybon (une énormité écologique par ailleurs), des transferts de fonds vers la FNSEA (soutien de Wauquiez pendant la campagne) et d’un autre côté, la suppression des subventions de développement du bio ou des aides à la LPO (ligue de protection des oiseaux) ou à la FRAPNA (Intervention de l’élue Fabienne Grébert à ce sujet)

 

Des idées sécuritaires … retoquées

Laurent Wauquiez a eu l’idée d’équiper les 322 lycées de la région de portail de sécurité. A 100.000 € le portail, le budget est conséquent mais surtout, à une moyenne de 3 secondes par passage, la rentrée des classes risquait d’être difficile avec une moyenne à 45 minutes par entrée ou sortie (donc quatre fois par jour).

Pour compenser cette idée qui n’a donc pu être appliquée, il a décidé de vidéo-surveiller les lycées (en plus des TER). Un coût exorbitant puisque l’étude et l’installation d’une caméra revient à 116.000 € (80.000 d’étude et 36.000 par caméra) plus 8.000 € par an d’entretien. Entre parenthèses, on se demande comment les entreprises qui facturent ces installations arrivent à ces coûts, là aussi, exorbitants.

 

Et une autoroute … inutile

A45 - Blog CMDL’A45 est une autoroute qui relie St Etienne à Lyon. C’est bien mais n’y avait-il pas, déjà, une autoroute, gratuite sur ce trajet? L’A47 est effectivement bien présente et très bien utilisée. Ce n’est probablement pas la plus moderne des autoroutes avec des tronçons à 90 ou à 110, mais elle est gratuite, dessert très bien la zone industrielle et commerciale et se raccroche à l’A7 au nord de Vienne.

Le Conseil Régional a pourtant pioché dans ses finances, en difficulté, on l’a vu ci-dessus, 100.000.000 d’euros. Oui, 100 millions d’euros pour aider Vinci à construire ces quelques dizaines de kilomètres. Plus de détails sur le blog de Corinne Morel-Darleux.

 

 

Un bilan ?

Voilà donc quelques exemples de réalisations de cette année 2016 réalisées sous la présidence de Laurent Wauquiez. La liste est loin d’être exhaustive et nous reviendrons sur cet anniversaire début janvier avec une interview des conseillères du RCES, Corinne Morel-Darleux et Fabienne Grébert.

 

Crédit photo : Par Alesclar — Travail personnel, CC BY-SA 3.0,  et sites de la LPO et de la FRAPNA