Alors ? Bastien Faudot (MRC) et Pierre Larrouturou (Ex PS, ex EELV, Ex ND, ND) sont ils les trolls du PS ?

Il faut bien comprendre plusieurs choses pour répondre à cette question posée par le Lab d’Europe 1 

D’abord qu’est-ce qu’un troll, en langage informatique principalement. Même si on le retrouve aussi en économie, désignant des personnes ou des entreprises qui agissent de manière légales mais peu convenantes. En achetant des dizaines de brevets, par exemple, puis en portant plainte contre ceux qui les utiliseraient.

Donc, en informatique, et plus particulièrement sur Internet, un troll, selon Wikipedia, caractérise ces internautes qui créent et entretiennent des polémiques sans fin. Leur objectif étant de focaliser l’attention sur un point au dépend des débats.

Cela s’applique-t-il pour que l’on qualifie Faudot et Larrouturou de Troll ?

Il faut simplement se rappeler que Jean-Christophe Cambadélis a exclu de laisser participer des candidats « exotiques » à la primaire de la Belle Alliance Populaire. Il a d’ailleurs précisé, conformément à son élégance habituelle : ce n’est pas « Open Bar », ce qui a permis quelques digressions sur le web :

Donc MM Naudot, Larrouturou mais aussi Sébastien Nadot du MDP de Robert Hue, ne sont pas les bienvenus à la primaire « BAP ».

Alors, MM Naudot et Larrouturou se sont donc rejoints devant la grille du PS, rue de Solférino pour en appeler à Thomas Clay, de la Haute Autorité dans le but de forcer Cambadélis à les accepter. Le tout à force d’invitation de personnalités plus ou moins indiquées pour l’occasion (Anne Hessel, Jean Jouzel, Michel Fugain).

En quoi serait-ce donc troller que de vouloir à tout prix participer à cette primaire dont le résultat est quasiment déjà connu puisqu’il se partagera entre Valls, Montebourg et peut-être Hamon ?

Eh bien, parce que la primaire de la BAP, c’est être assuré pour ces TPP « tout petit partis », de participer à des débats télévisés à large audience. Il est malheureusement fort probable que ces candidats à la primaire (y compris François de Rugy ou Jean-Luc Bennahmias) feront un score équivalent à celui de MM Poisson et Copé à celle de la droite. Troller, c’est donc chercher à faire parler de soi sans que ce soit en rapport avec le sujet.

Il est donc possible que Le Lab d’Europe 1 ait raison. En tout cas, on saura le 17 décembre si ce trollage a pu avoir un effet. C’est à cette date que les candidatures à la primaire qui auront été validées (date limite de dépôt le 15 décembre) seront connues.

Wait and see

 

Crédit photo : copie d’écran Le Lab