La Revue des deux mondes a embauché Pénélope Fillon de mai 2012 à décembre 2013. Elle a aussi pour président le milliardaire Marc Ladreit de Lacharrière.

En dehors de cette rémunération soupçonnée de travail fictif par le parquet national financier, la revue apprécie M. Fillon. Son numéro de février 2017 en est la preuve, avec quatre articles consacrés au candidat Les Républicains à la présidence de la République.

Revue des deux mondes

L’éditorial de Valérie Toranian est assez orienté du côté positif, notamment cette présentation de M. Fillon :

François Fillon ne choisit pas : légitimiste, bonapartiste, orléaniste, il est de toutes les droites et de toutes les chapelles, comme le montre notre dossier. Puisant dans chaque liturgie de quoi nourrir ses convictions et son ambition.

Y a-t-il un lien avec la décoration de 2010 ?

Le 31 décembre 2010, François Fillon, alors premier ministre, prend sur son rapport l’élévation à la dignité de grand’croix de M. Ladreit de Lacharrière.

Revue des deux mondes

Un lien est possible, la justice devra déterminer s’il est réel. En tout cas, quand on regarde les comptes de la Revue des deux mondes, on voit bien le décalage entre la période avant l’embauche de Mme Fillon et celle après. Et ce malgré la non-publication des comptes 2013:

Revue des deux mondes

 

 

 

Crédit photo : Copie d’écran du site La Revue des deux mondes, du site du Journal Officiel et montage de données societe.com