L’ancien inspecteur du travail a vu tous ses recours pour participer à la primaire du PS dite BAP pour Belle Alliance Populaire déboutés. Lui qui assurait détenir les parrainages nécessaire mi-décembre ne sera donc pas candidat.

Il a donc décidé d’envoyer, ce matin, un courrier aux deux autres candidats de « gauche » de la primaire socialiste : Benoît Hamon et Arnaud Montebourg.

L’objectif de ce courrier est clair : rassembler la gauche pour, d’abord, gagner la primaire puis assurer un second tour à la présidentielle.rassemblement

Donc battre Valls et son bilan :

…Valls : c’est le TSCG, le CICE, les lois Sapin (ANI) , les 6 trimestres supplémentaires pour la retraite, les lois Macron, El Khomri et six 49.3 scélérats.

Gérard Filoche rappelle dans sa lettre quels sont les fondamentaux pour lesquels il se bat avec son mouvement Démocratie & Socialisme.

C’est ensuite que viennent les conditions nécessaires à son soutien :

  • la hausse des salaires et la façon de prendre sur les dividendes (qui n’ont jamais été aussi élevés) ,
  • la façon dont vous envisagez l’abrogation de la loi El Khomri,
  • la façon dont vous comptez tous deux proposer en cas de victoire, dès le 30 janvier un programme de gouvernement commun à Yannick Jadot et Jean-Luc Mélenchon, car nous le savons, sans dynamique unitaire la gauche sera écartée le 23 avril à 20 h,
  • les initiatives que vous comptez prendre pour parvenir à une candidature unique sur la base d’une plateforme commune afin d’aborder au mieux non seulement la présidentielle mais aussi les législatives.

 

Gérard Filoche demande donc indirectement aux deux candidats de :

  • Faire candidature commune à la BAP, avec son soutien (13.500 citoyens de gauche, 5.500 signataires de son recours, D&S)
  • A la sortie de la BAP, discuter avec Jadot et Mélenchon pour, là aussi, faire candidature commune pour l’élection présidentielle

 

L’idée est belle, elle est forte mais elle va demander beaucoup de travail et surtout, pour les protagonistes, la capacité de mettre sa personnalité en retrait par rapport à ses convictions. Établir un nouveau programme commun est possible entre eux, mais il ne pourra en rester qu’un pour candidater. C’est une autre paire de manches et l’on peut souhaiter bon courage à Gérard Filoche dans cette mission de rassemblement.

La lettre de Gérard Filoche est ici

Crédits photo : Gérard Filoche