Le président de la région Auvergne-Rhône-Alpes a de nouveau provoqué la colère en annonçant à Lyon, selon l’UNSA, le 16 janvier que :

Les cuisiniers des lycées font de la merde et ne font que des repas sans goût

Propos que la région annonce diffamatoire, semblant détenir la vidéo avec la phrase correcte.

En attendant la vérité, l’UNSA Aura a publié une lettre ouverte destinée au patron des employés de ces collectivités :

Wauquiez

Lyon, le 17 janvier 2017

Lettre ouverte de l’UNSA à Laurent Wauquiez, Président de la Région Auvergne-Rhône-Alpes.

Monsieur Le Président,

Trop c’est trop ! Comme à votre habitude, vous vous gargarisez de vos actions dans les médias pour maquiller vos nombreuses lacunes dans l’organisation de notre administration régionale.

Quoi que vous en disiez, la nouvelle organisation n’est toujours pas en place ! En plus d’un an, vous n’avez pas été capable de donner une véritable cohésion entre nos deux anciennes régions et la majorité des personnels de Clermont-Ferrand et de Lyon est dans l’attente, non seulement de sa future place dans l’organisation, mais aussi d’une orientation politique claire et anticipée afin de pouvoir servir au mieux les citoyens de notre région Auvergne-Rhône-Alpes.

Et maintenant, vous attaquez vos propres agents !

Ce lundi 16 janvier, lors du regroupement des Toques blanches de Lyon, vous avez dénigré les personnels de la collectivité : « Les cuisiniers des lycées font de la merde et ne font que des repas sans goût ».

L’UNSA tient à vous rappeler que les personnels de cuisine dans les lycées sont des membres à part entière de la collectivité. Ces propos insultants sont inadmissibles et scandaleux, venant de leur employeur.

Nous vous invitons à rencontrer les personnels dans les établissements pour prendre conscience de leurs conditions de travail !

Les professionnels de cuisine de nos lycées attachent une grande importance à produire des repas de qualité. Nombre d’entre eux sont même excellents dans leur production.

La performance, dont vous faites votre marque, ne se limite pas à l’appréciation que vous formulez. Elle s’analyse aussi avec les objectifs que vous fixez à la collectivité et à ses agents. La priorité que vous affichez reste les économies à réaliser sur l’ensemble des postes budgétaires. S’agissant de la restauration lycéenne, les responsables de cuisine doivent travailler avec les contraintes que vous leur imposez.

Si la qualité a baissé dans certains établissements, ne serait-ce pas dû au fait que les postes vacants ne sont pas publiés et que le remplacement des personnels se fait au compte-goutte depuis votre arrivée aux responsabilités ?

L’UNSA n’accepte pas que le personnel, qui œuvre tous les jours pour un service public de qualité avec les moyens qui lui sont donnés, soit ainsi stigmatisé et méprisé.

Les économies ne font pas une politique ! Le dénigrement ne crée pas la cohésion !

La lettre et les coordonnées de l’UNSA Aura

Crédit photo : UNSA