Tous les 5 ans, la période des parrainages entraîne son lot de petits candidats réclamant leur droit à se présenter.

Et tous les 5 ans, les mêmes annonces, souvent exagérées, du nombre de parrainages obtenus et de la difficulté, réelle en revanche, d’obtenir les voix manquantes.

La règle est toujours la même depuis longtemps : obtenir 500 signatures et les faire parvenir au Conseil Constitutionnel. Mais cette année, ce sont les signataires eux-mêmes qui envoient leur document.

Nouveauté aussi, ils ne sont plus anonymes, le Conseil Constitutionnel publiera deux fois par semaine la liste intégrale des parrainages reçus. On n’aura donc plus de pipeautage. Ni dans un sens comme  Pierre Larrouturou ou Jacques Cheminade. Ni dans l’autre comme le FN qui a régulièrement annoncé manquer de signatures alors qu’ils ont toujours pu les avoir.

Réunion des petits candidats

Hier, 6 « petits candidats » ont ainsi organisé une conférence de presse, comme à peu près tous les 5 ans.

A eux 6, si on en croit leurs affirmations, ils auraient plus de 900 signatures dont :500 signatures

Ce qui est sûr, c’est que cette année, on pourra le vérifier facilement quand le Conseil Constitutionnel commencera à publier les noms. Cela se passera à partir du 1er mars avec la conférence de presse de Laurent Fabius.

Hier, Yannick Jadot, qui était crédité de 2 à 3 %, s’est rallié à Benoît Hamon alors qu’il avait ses 500 signatures.