C’est la question de ces dernières heures : Pourquoi Fillon ne se résout-il pas à laisser la place à Juppé ou quelqu’un d’autre ?

L’homme est presque seul à son QG de 2500 m², rue Firmin Gillot. Plus de permanents, plus de soutiens parmi les plus proches. Des sondages catastrophiques pour lui, le donnant perdant systématiquement. Et des concerts de casseroles partout ou il se rend.

Alors quelles peuvent être ses raisons de s’accrocher ?

Hypothèses …

Parce que ce serait faire un cadeau à ses ennemis

Fillon accuse une justice aux ordres du gouvernement. Mais en interne, il sait qui sont ses ennemis, ceux qui ont été à l’origine de ses déboires. Peu de gens dans les cercles privés ne savent pas qui a vendu la mèche au Canard Enchaîné. Et ça vient de l’intérieur du parti Les Républicains. En se retirant, pourquoi Fillon ferait-il ce cadeau à ceux qui veulent le détruire depuis quelques semaines ?

Parce qu’un remplaçant ne ferait pas forcément mieux

Un sondage a placé Juppé en tête, tant au premier qu’au second tour. Mais en fait, c’est un sondage à un moment ou beaucoup de français voteraient plus en opposition à Fillon que pour Juppé. Car le candidat vainqueur de la primaire de la droite et du centre le sait, la droite dure préférera voter Le Pen plutôt que Juppé. La manif pour tous et son pendant politique, Sens Commun ne voteront pas pour un candidat modéré. Pas plus que la droite dure représentée par des élus comme Wauquiez.

Et du côté des modérés, beaucoup, comme Bayrou sont chez Macron et ne reviendront pas tous.

Alors que Fillon, malgré tout, reste toujours troisième dans les sondages. Et s’il n’est que placé sous statut de témoin assisté le 15 mars, il pourra relancer sa campagne contre Macron et Le Pen. L’espoir reste donc.

Parce que la logistique et les finances sont déjà engagées

Le QG de campagne, les permanents (ceux qui n’ont pas démissionné), les tracts, les publications, les t-shirts … Tout est déjà prêt. Du côté finances, LR a versé la majorité à Fillon et son micro parti dédié, le reliquat ne permettrait de faire qu’une campagne réduite, très loin des dizaines de millions dépensés par Sarkozy en 2012.

Parce qu’il a déjà les parrainages

Les parrainages de Fillon ne sont pas transférables à un éventuel remplaçant. Juppé a eu son premier parrainage hier mais il lui en faudra 500, de 30 départements et pas plus de 50 par département. Il reste donc une petite incertitude.

En face de ces arguments, il n’en reste pas moinsque Fillon aujourd’hui, est seul, très seul après le départ de Stefanini, remplacé par Chriqui, maire de Bourgoin-Jallieu.

Saura-t-on un jour ce qui passe par la tête d’un candidat acculé et pourquoi Fillon ne veut donc rien lâcher ? Peut-être pas, peut-être démissionnera-t-il ce week-end.

Wait and see…