Benoît Hamon a appelé Jean-Luc Mélenchon et Yannick Jadot. Il a rencontré ce dernier et sa réponse a été relativement évasive mais ouverte.

Bien évidemment qu’il faut un rassemblement des gauches humanistes, la gauche du PS, la France Insoumise, EELV doivent se retrouver avant le premier tour. C’est la seule possibilité s’ils veulent être au second tour.

En plus, la situation à droite est telle que le boulevard est ouvert. La baisse de Fillon, quelle que soit la suite, laissera un niveau d’intentions de vote relativement faible (autour des 20%) pour le candidat LR.

Les intentions de vote des candidats précités, cumulées, pourraient donner arithmétiquement un score supérieur à 25% et probablement plus s’ils font jouer la dynamique du rassemblement.

Mais ils ne peuvent pas le faire tout de suite !

Pourquoi pas tout de suite ?

Pour des questions stratégiques, des logiques d’appareil.

Au PS, on n’accepterait pas que le candidat de la primaire fasse un rassemblement hors du parti alors qu’on lui demande de le faire avec Valls voire Macron.

A la France Insoumise, on tape très fort sur Hamon en ce moment car il est en train de prendre les devants dans les sondages. C’est normal, c’est de bonne guerre. Et surtout, les militants ne veulent pas qu’on leur enlève une virgule du programme.

A EELV, si Jadot se ralliait aujourd’hui, on lui trouverait un remplaçant.Rassemblement

Quand aura lieu le rassemblement ?

Aux alentours de la date butoir de dépôt des candidatures, quand aucun nouveau candidat ne peut débarquer. De plus, à ce moment là, on saura plus précisément quelles seront les intentions de vote puisque tous les candidats seront déclarés et les parrainages connus.

Il n’y aura plus qu’à décider du représentant de ce rassemblement.

En tout cas, les choses ne sont pas fermées, Jadot est ouvert après la rencontre avec Hamon, Mélenchon vient de publier une proposition de rassemblement plutôt fermée puisqu’il pose des conditions difficiles à Hamon (revoir la liste des investitures du PS). Mais ça reste une ouverture.

Donc oui, il y aura un rassemblement, il viendra après que les négociations seront menées discrètement et au moment opportun, probablement mi-mars. C’est logique, c’est stratégique et c’est l’unique façon de voir un candidat humaniste au second tour.