Demandé par le « Collectif 1 victoire, pas 2 défaites », le sondage Ifop vient d’être publié par l’Obs

Ce sondage réalisé entre le 30 mars et le 1er avril auprès de 507 sympathisants de gauche (sur un panel de 1600 personnes interrogées) a été commandé par le collectif dont fait notamment partie Gérard Filoche. Ce collectif défile les samedis depuis deux semaines devant les sièges de campagne des deux candidats pour essayer de leur faire changer d’avis.

La marge d’erreur donnée par l’institut de sondages est de 2.7 points.

 

%

Sympathisants de Benoît Hamon

%

Sympathisants de Jean-Luc Mélenchon

%

Sympathisants de Gauche (global)

C’est donc plutôt un plébiscite pour le rassemblement.

Les deux candidats ont conclu un accord de non agression plus ou moins bien respecté. Peut-être y-a-t-il un accord prévu ou une stratégie de dernière minute qui ne sera appliquée que peu de temps avant le premier tour. La question financière étant importante puisque celui qui se désistera perdra son remboursement des frais de campagne.

En tout cas, pour les sympathisants de gauche, le souhait est clair, des deux côtés : il faut un rassemblement, quelles que soient les difficultés financières ou logistiques, pour que le second tour se fasse avec un candidat de gauche.