Après sa déclaration de politique générale, voir notre article ici, Bernard Cazeneuve a obtenu 305 voix pour, 239 contre et 10 voix d’abstention, ce qui représente un meilleur vote que lors de la dernière session avec Manuel Valls, précédent premier ministre aujourd’hui candidat.

L’Assemblée Nationale a ainsi accueilli favorablement le nouvel arrivant à Matignon qui a entamé son discours par une condamnation de la situation à Alep en Syrie.

On note que les « frondeurs » ont majoritairement voté la confiance, probablement dans un souci d’accalmie avant les débats de la primaire de la Belle Alliance Populaire. Le reste du PS désormais mené par Olivier Faure, nouveau président du groupe socialiste (remplaçant Bruno le Maire, nouveau ministre de l’Intérieur) a voté pour.

L’intervention de l’opposition, par la voix du président de Les Républicains, Christian Jacob n’a rien apporté de nouveau.

Dans la nuit et sans surprise, la prolongation de l’état d’urgence a été votée avec 288 voix pour et 32 contre.

Crédit photo : Par The Government of the French Republic, specifically, the National Assembly of France. Vector image by Mnmazur — File:FRNationalAssemblyLogo.png, Domaine public, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=10035550